Alors que  le premier semestre touche à sa fin, nombre d’étudiants et d’étudiantes en licence 3 n’auront pas le droit à la poursuite d’études. Des milliers d’étudiants et d’étudiantes sont encore aujourd’hui privés d’un master du fait du manque de places à l’université, du fait de la sélection en master 1 .  En témoigne l’occupation
Alors que depuis la rentrée les témoignages d’étudiants privés de master se multiplient, les conseils d’universités ont à leur ordre du jour la mise en place de la  plateforme de sélection en master, trouvermonmaster.gouv.fr,s’inspirant fortement de la sélection mise en place à l’entrée de l’université par Parcoursup.  Ce Parcoursup master fait pire que celui pour
Hier soir, alors que la précarité des étudiants et des étudiantes est toujours aussi présente, Emmanuel Macron lors de son allocution n’a exprimé aucun mot face à cette situation. Pour rappel, les files pour les distributions alimentaires continuent d’être importantes, un grand nombre d’étudiants et d’étudiantes n’ont toujours aucun logement fixe, certains sont dans l’obligation
Le 22 octobre dernier, le gouvernement à annoncé que les étudiantes et étudiante boursier·es et étudiants fiscalement autonomes touchant moins de 2 000 euros par mois, seront éligibles à l’indemnité inflation de 100 euros Si cette “indemnité” est toujours bonne à prendre, elle reste insuffisante à la vue de l’extrême précarité dans laquelle sont plongés

CROUS : un service public saturé

Le lundi 18 octobre, à l’appel de l’Union nationale des syndicats CGT des CROUS, une journée de mobilisation des agents du CROUS s’est tenue à travers le pays afin de demander de meilleures conditions de travail et de rémunération.  Cette journée fut une réussite et plusieurs restaurants universitaires n’ont pu ouvrir leurs portes partout en
Sélection, dégradation des formations et précarité : une année universitaire qui s’annonce comme la précédente !  Alors que le distanciel était devenu la norme durant 2 ans au sein de l’enseignement supérieur, renforçant une fracture économique et sociale parmi les étudiants et les étudiantes,  les cours ont enfin repris en présentiel cette année.  Lors de
Depuis la rentrée, partout en France, de nombreux d’étudiants et d’étudiantes se retrouvent sans logement, et sont parfois obligés de dormir dehors. Cette situation est plus que alarmante. Elle est la conséquence directe d’un sous-investissement dans le CROUS.  Le gouvernement avait annoncé la création de 60 000 logements pour le quinquennat, en juin 2021 seuls
Après presque deux ans de crise sanitaire, la jeunesse est lésée et se voit toujours autant affectée par la situation, que l’on soit étudiant·e, lycéen·ne ou jeune en insertion professionnelle. Nous avons été fortement impacté·e·s, dans tous les aspects de notre vie : cours en ligne, perte de job, salariat étudiant, chômage, nécessité pour beaucoup
Le retour dans les universités commence et c’est un soulagement pour tous et toutes que celui-ci se fasse en présentiel. Après 1 an et demi de distanciel créant une fracture sociale et économique pour les étudiants et étudiantes c’est un soulagement en entendant les propos de la ministre de l’enseignement supérieur et la recherche Pourtant